Quel est le fonctionnement de la yaourtière ?

Quel est le fonctionnement de la yaourtière ?
  • Post category:Blog

Le « Fait-maison » est la nouvelle tendance de plusieurs personnes, particulièrement des femmes. Par exemple, on les voit réaliser eux-mêmes leur produits cosmétiques, ou simplement confectionner leurs accessoires à la main. En cuisine aussi, le Home-Made se développe afin que chacun puisse avoir une maîtrise totale de la qualité de son alimentation, ou réduire la quantité de ses déchets. Cependant, nous nous intéressons au produit qui a suscité la création de ce site, c’est-à-dire le yaourt. Pour le réaliser, il vous faut une yaourtière. Cependant, plusieurs ne savent pas son principe de fonctionnement. Comme fonctionne une yaourtière ? C’est tout de suite dans la suite de cet article. Connaître son fonctionnement permet à l’utilisateur de mieux utiliser l’appareil, et de pourvoir aussi choisir le modèle qui lui convient parfaitement.

Comment fonctionne une yaourtière ?

Le fonctionnement de la yaourtière se base sur un chauffage doux et progressif du lait additionné à des ferments, afin de permettre la stimulation du processus de la fermentation. Selon la moyenne, il faut 08 heures pour que cette machine commence et finalise la préparation de vos yaourts. En réalité, pour vous détailler sur comment fonctionne une yaourtière, il est nécessaire de vous expliquer comment le yaourt est réalisé.

Tout réside dans la température de cuisson du yaourt. Ce dernier est obtenu après la fermentation du lait, ce qui provoque pendant ce processus l’augmentation de certaines bactéries qui ont pour nom : le Lactobacillus Bulgaricus et le Streptococcus Thermophilus. Lorsque le lait se fermente, la première bactérie citée se charge de la transformation du lactose présent dans le lait en une substance acide. Quant au dernier, il modifie les protéines de lait en arôme, ces derniers qui s’activent lors de la fermentation lactique, dont leur efficacité ne se remarque que dans un intervalle de température de 37.5 °C à 45 °C. En dessous de cette température, il est impossible à vos yaourts de prendre forme. Ceci est valable si la température est trop élevée, car vous risquez de boire du yaourt très liquide.

Sachez aussi que cet appareil crée une sorte d’étuve avec contrôle précis de la température, ce qui est un fort avantage contrairement aux autres techniques de fermentations du lait. Autrement dit, toutes les conditions idéales à la fermentation de vos préparations sont réunies.

Le fonctionnement d’une yaourtière : les règles importantes pour l’utilisation

Nous continuons notre article sur comment fonctionne une yaourtière. Abordons maintenant les règles importantes qui entrent en compte dans l’utilisation de cet appareil. Avant de commencer à préparer le yaourt, vous aurez besoin inévitablement des ingrédients qui sont : Le lait (bien évidement) et le ferment. Vous pouvez aussi ajouter un peu de lait en poudre pour plus de consistance et d’onctuosité à votre breuvage fait-maison.

Après les ingrédients, vient maintenant la phase de la fermentation où il y a l’ensemencement par les bactéries. L’ensemencent du lait peut se faire avec des ferments spécifiques ou simplement avec un yaourt qui a été préalablement préparé et que vous avez réservé pour les futures préparations. Yaourtiere-guide.com vous conseille vivement de ne pas opter pour du yaourt du commerce, car cela pourrait impacter fortement la qualité de vos yaourts. Du coup, pour démarrer et avoir un yaourt de qualité avec lequel vous pourrez réensemencer de nombreuses autres préparations, commencez avec une souche de ferments acheté dans un point de vente vraiment fiable pour la qualité de leur produit.

Lors de la fermentation, il faut bien évidement maintenir la température. Ce processus est nécessaire pour que les bactéries se développent comme il faut. Si vous avez lu le début de cet article sur comment fonctionne une yaourtière, ceci n’est plus guère un secret pour vous. Cet appareil se chargera de faire monter automatiquement la température du lait qui se fermente.

Mélangez ensemble les deux ingrédients cités, et remplissez les pots avant de les disposer dans la yaourtière. Pour réussir cette étape, nous vous conseillons de bien lire et suivre les étapes d’utilisation énoncée dans la notice qui accompagne votre appareil. Selon votre estimation, regardez si vos yaourts sont prêts, retirez-les et mettez-les dans le réfrigérateur. Il ne vous reste plus qu’à attendre qu’ils soient totalement refroidis et passer à la dégustation.

Vous pouvez aussi jouer sur votre imagination et votre créativité pour parfumer vos yaourts. Si votre seul but était de faire des yaourts natures, autant ne pas vraiment acquérir une yaourtière et simplement acheter vos yaourts au supermarché. Plus vous vous investissez dans la préparation de vos yaourts, plus ils seront uniques. Pourquoi pas avec des fruits rouges ? Toutefois, le respect de quelques règles sont obligatoires. Par exemple, il n’est pas bon de mettre des fruits crus dans le yaourt. Le remplissage de la yaourtière doit se faire uniquement avec des pots uniformément froids.

Comment conserver ses yaourts faits-maison ?

Conservez vos yaourts dans un réfrigérateur pendant 10 à 15 jours. Ils pourront ainsi gagner plus en fermeté après 48 h. Si vous avez opté vous des pots spécialisés, ces derniers ont un mécanisme d’inscription de date de fabrication, ce qui facilite beaucoup la tâche au préparateur, et ainsi le tenir au courant sans qu’il n’oublie. Dans le cas contraire, vous n’aurez qu’à déposer un autocollant ou simplement écrire dessus avec un feutre effaçable. Dans tous les cas, vos yaourts natures seront si délicieux que bientôt, vous risquerez d’en préparer pour tout un régiment.